Archives

Tous les posts par js64

Message de Paul Quinn

Voici le message de Paul posté sur sa page facebook :
« Chers tous,
En voyant les formidables effusions d’amour et de respect dans le monde entier, je suis profondément reconnaissant. Ce fut un honneur de partager cette expérience enrichissante avec vous, nos fidèles fans.
J’ai accepté de jouer les concerts confirmés jusqu’à l’automne, mais en raison d’autres circonstances, le groupe a besoin de temps pour se regrouper d’ici là.
Après 50 ans sur la route, j’ai hâte d’essayer de nouvelles choses que ce corps meurtri permet encore, afin que nos chemins se croisent à nouveau.
Je serai toujours fier de ce que nous avons créé avec SAXON, cela restera donc dans mon ADN. Terminer ces derniers concerts pour vous et enregistrer de la musique si nécessaire fait partie du plan.
Je souhaite tout le meilleur au groupe pour leur nouveau chapitre et j’espère que vous me rejoindrez sur le mien, que ce soit avec The Cards ou d’autres projets.
Jouez fort et faites rouler les roues d’acier (Play it Loud and keep the Wheels of Steel rolling).
Mes meilleurs voeux,
Paul Quinn »

Razamanaz

Le groupe vient de dévoiler le clip vidéo du second single « Razamanaz » extrait de « More Inspirations ».
Biff Byford commente: « Dans les années 70, nous allions voir Nazareth, ils étaient l’un des premiers groupes de hard rock en tournée. Nous avons eu la chance de tourner avec eux en 1980, ils avaient l’habitude de débuter les concerts avec cette chanson, c’est à propos du public, joué devant un public… des trucs géniaux ! »

Fin de tournée annulé…

Un premier message posté sur les réseaux sociaux, le 16 mars dernier, annonçait le report des dates de Rostock et de Dresde sans aucune précision. Hier un nouveau communiqué est publié :
« Biff Byford a été infecté par la covid et Saxon a dû annuler plusieurs concerts ce mois ci. «Nous sommes vraiment désolés, mais en raison du fait que Biff Byford a contracté la Covid pendant la tournée, les dates européennes restantes à Dresde, Linz et Ulm sont annulées et nous essayons de les reprogrammer dès que possible. Encore une fois, nous sommes désolés pour tout les inconvénients que cela peut causer, mais c’est quelque chose qui est indépendant de notre volonté… Gardez la foi ».

Paul Quinn, guitariste et membre fondateur du groupe, a décidé de « prendre du recul par rapport aux tournées ». À la suite de cette décision, Saxon annule sa tournée sud-américaine d’avril 2023 ainsi que l’apparition à la croisière Monsters Of Rock. En effet Saxon vient d’annoncer la nouvelle qui va marquer l’avenir du groupe. Le guitariste Paul Quinn arrêtera de tourner avec le groupe, bien qu’il restera membre à part entière. Après de nombreuses années sur la route, avec le stress et la fatigue qui accompagnent les longs horaires de tournée, Paul ne veut pas que ses performances handicapent le groupe et décide d’arrêter les frais. Il continuera de travailler en studio et laisse la porte ouverte pour participer occasionnellement à quelques dates de concerts. Les concerts prévues en Europe en mars sont maintenues…

Voici le communiqué officiel du groupe:

More Inspirations

Saxon sortira un nouvel album « More Inspirations » le 24 mars via Silver Lining Music. C’est un nouvel album de reprises, tout comme ils l’ont fait avec l’album « Inspirations »… En guise de mise en bouche, ils ont publié le single « The Faith Healer » de The Sensational Alex Harvey Band.

Le leader Biff Byford commente : « Nous avions l’habitude de voir le groupe The Sensational Alex Harvey jouer ça à l’époque, ils ont commencé le set avec, une chanson tellement fantastique… un groupe fantastique… une si grande influence ! »

En plus de la reprise de The Sensational Alex Harvey, le nouvel opus comprend des titres de Nazareth, The Who, Alice Cooper, Rainbow, ZZ Top, Uriah Heep, Kiss etc…Le disque est produit par le chanteur et co-fondateur Biff Byford, et son fils Seb Byford aidant à enregistrer la musique aux côtés de l’ingénieur son Jacky Lehmann.

Précommande: https://saxon.tmstor.es/


1. We’ve Gotta Get Out of This Place
2. The Faith Healer
3. From the Inside
4. Chevrolet
5. Substitute
6. Gypsy
7. Man On the Silver Mountain
8. Detroit Rock City
9. Razamanaz
10. Tales of Brave Ulysses

Produit par Biff Byford
Enregistré par Seb Byford et Jacky Lehmann
Mixé et masterisé par Jacky Lehmann, www.audiosound.de
Masterisé pour le vinyle aux Abbey Studios, Londres

Compte rendu écrit par Phil Debray. Merci à lui 😉 .

Je ne compte plus les fois où j’ai vu Saxon. Aller les voir relève pour moi de l’obligatoire même si je reconnais avoir manqué leur dernier passage lors de la tournée Thunderbolt. Comme beaucoup d’autres concerts, je n’avais pas prévu d’y aller car ces derniers temps, on ne peut pas dire que je n’en avais pas fait.

Initialement prévu le 2 octobre dernier, ce show avait été reporté suite à une inondation du Trianon ( 😯 ) au 9 décembre avec non pas Diamond Head en 1ère partie mais Victory, le groupe de l’ex-guitariste d’Accept, Herman Frank.

Victory est d’ailleurs déjà sur scène lorsque j’entre dans le Trianon. L’actualité pour ce combo, c’est un album intitulé Gods Of Tomorrow paru en 2021. Album dont on dit le plus grand bien.  Mes potes Dédé, Thierry et Purplexed sont déjà prêts à affronter les riffs d’acier du gang teuton même si ceux-ci ne sont pas aussi « meurtriers » que ceux qui émanaient en d’autres temps d’un autre groupe allemand mondialement connu ayant pour nom Accept. Victory, j’ai juste un live en vinyle intitulé That’s Live et j’imagine que le line up a certainement bien changé depuis puisqu’à l’époque, au chant officiait le talentueux guitariste-chanteur Charlie Huhn qui, rappelons-le, avait fait ses premières armes avec Ted Nugent.

Aujourd’hui, le chanteur a pour nom Gianni Pontillo et force est d’avouer humblement qu’il a un certain coffre. Une voix puissante qui pourrait par moments lorgner vers un Ronnie Romero en grande forme. Le guitariste Mike Pesin (Herman Frank, Magistarium, Thomsen), le bassiste Malte Frederik Burkert (David Reece, ex-Exotoxis) et le batteur Mike Stein (ex-Ensamble) viennent compléter la formation qui propose çà et là des titres puissants mitonnés de hard rock traditionnel à la Whitesnake et à la Accept. C’est sûr qu’un passé glorieux, on ne peut le renier. Il faut d’ailleurs préciser qu’en 2011, Herman, le bien-nommé avait eu l’occasion de refaire un petit crochet par Solingen, fief de la bande à Wolf. « Loup, y es tu ? » avait-il demandé au blond guitariste aujourd’hui chauve. Celui-ci lui répondit tout de go : « Viens-là, mon Herman, on a encore des choses à se dire !!! » 🙂

Et ce seront 3 albums qui seront composés en sa compagnie ou plutôt qui feront état d’une certaine contribution et non des moindres : Blood Of The Nations, Stalingrad et Blind Rage.

Tout est brillant dans cette prestation solide qui dispose d’un son remarquable et d’un light show qui l’est tout autant. A revoir sans doute en headline.

A peine une demi-heure plus tard, Saxon, après l’intro inquiétante du nouvel album Carpe Diem, vient nous asséner le morceau-titre qui, dans sa version live, franchit parfaitement le cap de la scène. C’est parti pour une ferveur de la part du public qui ne sera pas sans discontinuer jusqu’à la fin du show. Et ce ne sont pas Sacrifice, Age Of Steam, Never Surrender et I’ve Got to Rock (To Stay Alive) qui vont altérer son enthousiasme. Biff chante bien, supporté par les deux six-cordistes vraiment excellents, l’emblématique Paul Quinn, le fidèle compagnon Doug Scarratt et le bassiste Nibbs Carter qui n’a de cesse de headbanguer de façon frénétique. J’imagine que si ce dernier s’adonne à ce type d’exercice chaque soir, je lui prévois pour sa retraite un torticolis chronique qui risque de l’ennuyer au quotidien. Bon, il est encore jeune, il n’a que 56 ans… 🙂

Revenons à Carpe Diem via un Dambusters particulièrement efficace. Un album qui semble être particulièrement à l’honneur dans cette setlist. Nous ferons les comptes en fin de review mais le ratio des nouveaux morceaux se trouve être assez élevé.

Retour sur cet album que je considère comme l’un des meilleurs des Anglais : Unleash The Best avec ce morceau épique intitulé The Thin Red Line proposé ici dans une très bonne version. J’eusse préféré Terminal Velocity bien plus percutant, je sais, je radote mais c’est pour moi le temps fort de cet opus. Je crois que je ne l’entendrai jamais en live. 🙁
Autant il fait un froid glacial à l’extérieur que dans la salle, il commence à faire chaud. En même temps, j’avais mis 4 épaisseurs 🙂 . La preuve en est que Biff est déjà en sueur surtout que notre homme, encore à son âge, se démène comme un beau diable. Il faut dire aussi que tout au long du concert, il porte cette épaisse redingote noire….. 😯

Alternant l’ancien et le nouveau répertoire, et c’est tout à leur honneur de se fendre d’un très bon Living On The Limit suivi d’un Dallas 1.pm, un morceau qui depuis la découverte de l’album Strong Arm Of The Law en 1980, m’a toujours enthousiasmé. Son rythme lancinant et pachydermique débouchant sur les trois détonations qui abattent JFK puis ce solo d’extraterrestre interprété initialement par Graham Oliver qui, hier soir, fut superbement effectué par le Doug. Grande interprétation de ce classique saxonnien.

Ca s’accélère aussi bien sur scène avec le redoutable Heavy Metal Thunder que dans la fosse puisque d’après ce que j’en ai compris, un type se plaint d’avoir été bousculé par son voisin, une crise de nerfs virant presque jusqu’à l’hystérie. Metalhead, morceau-titre du même nom, rappelle ensuite à notre bon souvenir à quel point, le groupe produisait d’excellentes choses en 1999. Lourd, incisif et tellurique : tels pourraient être les termes qui pourraient qualifier ce superbe titre.

Biff, visiblement pas émoussé pour un sou, nous demande ensuite de choisir entre Broken Heroes et The Eagle Has Landed. C’est ce dernier qui remporte la mise. Intro puissante et vrombissante à la basse reprise par la frappe………pachydermique de Nigel Glocker le batteur, le titre s’achève dans un déluge de décibels.

Promo oblige, c’est au tour de Black Is The Light d’être délivré dans une version surpuissante. Sympa mais pas essentiel et quand reviennent soudainement les classiques que sont And The Bands Played On (Biff s’employant en intro à lister les festivals du présent et du passé), et l’incontournable Wheels Of Steel.

Sortant brièvement de scène une première fois, le groupe revient aussitôt pour entamer l’un des meilleurs titres de l’excellent Carpe Diem à savoir The Pilgrimage appelé sans doute à franchir le cap de l’incontournable. Ensuite, on ne peut guère passer au travers de Strong Arm Of The Law enchaîné sans coup férir (inutile de combattre l’évidence, assurément vous perdriez à plats de couture) à Solid Ball Of Rock et 747 (Strangers In The Night) et ce, dans une turbulence de décibels sans être pour autant assourdissante.

Après une 2ème sortie de scène, nos compères s’attèlent à un Denim And Leather d’excellente facture pour terminer sur un Princess Of The Night réclamé haut et fort par le public. On ne pouvait pas finir mieux.

Alors, on pourra dire tout ce qu’on veut sur les concerts de Saxon du genre qu’ils se ressemblent tous depuis plus de 40 ans mais au moins quand on va les voir, on peut être assurés d’assister à un super show avec en plus 6 morceaux d’un nouvel album au demeurant excellent !!!!! La classe !!!!! …J’ai dit….. 🙂

Setlist:
1 Carpe Diem (Seize The Day)
2 Sacrifice
3 Age Of Steam
4 Never Surrender
5 I’ve Got To Rock (To Stay Alive)
6 Dambusters
7 The Thin Red Line
8 Living On The Limit
9 Dallas 1 PM
10 Heavy Metal Thunder
11 Metalhead
12 The Eagle Has Landed
13 Black Is The Night
14 And The Bands Played On
15 Wheels Of Steel

Rappel:
16 The Pilgrimage
17 Strong Arm Of The Law / Solid Ball Of Rock
18 747 (Strangers In The Night)
19 Denim And Leather
20 Princess Of The Night

Message du groupe sur sa page facebook :
« Nous sommes heureux de vous annoncer que nous avons reporté la date de notre spectacle au Trianon de Paris, qui devait initialement avoir lieu le 2 octobre.
La nouvelle date est le vendredi 9 décembre 2022 et tous les billets restent valables. Le lien pour les achats des nouveaux billets est :
https://www.gdp.fr/fr_FR/artistes/saxon
Malheureusement, nos amis de Diamond Head ne pourront pas être avec nous à cette nouvelle date, mais nous annoncerons les remplaçants.
Rendez-vous tous là-bas ! »

Black Is The Night

Quelques jours avant la première date de la tournée “Seize The Day Tour 2022”, au Trianon de Paris le 2 octobre prochain, le groupe dévoile le clip vidéo de la chanson « Black Is The Night » extraite du dernier album.

The Pilgrimage

Saxon dévoile la vidéo de « The Pilgrimage », extrait du nouvel album « Carpe Diem », disponible dès demain…

« Pèlerinage est un mot fantastique. Les gens font des pèlerinages tout le temps, pas seulement dans un sens historique ou religieux, mais il s’agit d’aller visiter soit un endroit que vous jugez spécial dans votre vie, soit quelqu’un qui a signifié quelque chose dans votre vie. Vous pouvez faire un pèlerinage pour aller voir votre arrière-grand-père mort pendant la Première Guerre mondiale par exemple. Ce sont des voyages d’un grand poids et d’une grande importance ». Biff.