Archives

Tous les posts par js64

En voie de guérison

Biff Byford est en convalescence après avoir subi en urgence un triple pontage coronarien, le lundi 23 septembre. Il a publié un message sur sa page Facebook avec une photo de son plateau repas:

« Bonjour,
une tasse de thé avec de la confiture et du pain grillé.
Cinq jours après l’opération.
Je voudrais remercier tous ceux qui m’ont envoyé de l’amour, de bons vœux et des tonnes d’ondes positives.
J’ai été hospitalisé d’urgence pour un triple pontage lundi matin, alors je vais me sentir fatigué pendant un moment. Je souffre beaucoup en ce moment, mais je marche déjà un peu tous les jours. C’est plus traîner que marcher, mais bon, vous ne devez jamais abandonner. J’aimerais remercier les formidables équipes du York Training Hospital et du Hull Royal Infirmary d’avoir veillé à ce que mon voyage ne se termine pas.

Je ne suis pas assez fort pour parler beaucoup, ce que je ne suis évidemment pas habitué. Je vous enverrai une vidéo quand je serai à la maison et je vous tiendrai au courant de mon évolution vers la guérison,
Biff. »

Saxon est forcé de reporter tous ses concerts de cette fin d’année, Biff Byford devant subir une opération chirurgicale. Les médecins ont diagnostiqué un problème cardiaque nécessitant une intervention immédiate. La période de récupération postopératoire durera jusqu’en 2020.

Biff déclare:
« Comme tout le monde le sait maintenant, nous allons devoir reprogrammer certains spectacles car je dois subir une opération sur mon cœur qui devrait se dérouler la semaine prochaine. Il n’y a rien de plus à dire, je suis vraiment désolé de décevoir les personnes qui souhaitaient venir nous voir… Je sais qu’il y a des gens venant par avion, des quatre coins du monde, pour assister aux concerts, mais je ne peux rien y faire. Alors s’il vous plaît, souhaitez moi bonne chance et envoyez moi de bonnes vibrations. Nous devons avoir une attitude positive à cet égard et j’espère revenir avec la même vigueur qu’avant. »

Les spectacles concernés sont les suivants:

26 sept. – Suède, Stockholm – Grona Lund
5 octobre – Pays-Bas, Eindhoven – Festival du métal d’octobre
18 octobre – Royaume-Uni, Glasgow – Braehead Arena
19 octobre – Royaume-Uni, Londres – Eventim Apollo
20 octobre – Royaume-Uni, Manchester – O2 Apollo
26 octobre – Allemagne, Düsseldorf – Mitsubishi Electric Halle
01 décembre – Mexico, Mexico – Forcefest
06 décembre – Colombie, Bogota – Fête du noeud

Le concert de Londres au Eventim Apollo a été reporté au samedi 28 mars 2020, et celui de Manchester au O2 Apollo au dimanche 29 mars 2020.
Ceux du Braehead Arena de Glasgow et du Mitsubishi Electric Halle de Düsseldorf seront reprogrammés et de nouvelles dates seront annoncées dès que possible.

Tous les billets existants resteront valables pour les nouvelles dates… ou remboursables pour ceux qui ne pourront pas y aller…

Toutes les photos du concert sur cette page: saxon-solidballofrock.fr/concerts-2019/.

Et pourquoi pas?!?

Lorsque le Rock Fest a annoncé le nom de la tête d’affiche du samedi soir, quelques critiques (faciles) et autres moqueries n’ont pas tardé à fuser sur la toile. Le festival habitué à programmer des poids lourds tels que Deep Purple, Iron Maiden, Kiss, Aerosmith, Scorpions ou encore Ozzy Osbourne, Saxon pouvait il vraiment être une tête d’affiche et tenir la comparaison?? Bien que le groupe ait marqué de son emprunte l’histoire du heavy metal, il n’a jamais eu les moyens des groupes cités pour mobiliser les foules et se contente donc de salles de moyennes capacités. Et pourtant la réponse va vite tomber… elle sera nette et claire : Oui! Mille fois oui..

Les écrans diffusent une rétrospective photographique de la carrière de Saxon, puis la scène s’illumine, les premières notes de « Motorcycle Man » résonnent, les cinq guerriers sont prêts au combat, l’aigle surveille les opérations avec son regard rouge sang menaçant. « Battering Ram » enfonce les portes. Nibbs a déjà visité tous les recoins du château, Biff très en voix, mène la bataille d’une main de maître… Tout le peuple est derrière lui. Sur « Wheel Of Steel », les deux artificiers, Paul et Doug dégainent à tout va et atteignent leurs cibles à chaque fois. Le tout est soutenu par les tambours de Nigel qui frappe comme une mule… Le peuple est ravi des opérations. Du coup, Biff se retrouve sous une pluie d’offrandes, essentiellement des vestes… Il les marque de son sceau, Habillés pour l’hiver, nos cinq chevaliers attaquent avec un « Thunderbolt » dévastateur. Puis nous voilà propulsé 40 ans en arrière avec « Backs to The Wall »… cela tombe bien, cela fait 40 ans que Saxon nourrit ses adeptes avec des galettes royales. Il a aussi construit un château, mais de moindre taille que celui des années 85/86… Noyé sous les effets visuels, on ne le remarque presque pas 😆 …Nous avons une pensée pour Lemmy avec « They Played Rock And Roll », titre à la fois énergique et émouvant grâce aux images qui défilent en fond de scène. Pour le titre suivant, l’aigle vient se poser… Le château, le logo s’embrasent sur « Battalions Of Steel », c’est au festival de pyrotechnie… Petit retour pas déplaisant dans la première moitié des années 90 avec l’enchaînement de « Dogs Of War » et « Solid Ball Of Rock ». Et après… que des classiques, que du bonheur aussi 😆 (voir la setlist ci dessous)… Le groupe part en croisade et donne l’assaut final pour un rappel d’anthologie avec  « Crusader », « 747 (Strangers In The Night) » et « Princess Of The Night ». Saxon ressort grand vainqueur de cette bataille qui aura duré un peu plus d’une heure et demi et quitte le champ sous l’énorme ovation de la foule…

Après cette démonstration de force, tout le monde est d’accord pour dire qu’indiscutablement Saxon est une belle tête d’affiche, et devrait l’être sur bien plus de festival (notamment en France 😆 ). Quand on lui donne les moyens, pas grand monde peut rivaliser… Ce soir en tout cas, personne ne s’est plaint, n’a regretté qu’il n’y ait pas eu un autre groupe, plus « prestigieux »… L’interaction entre le groupe et le public était magique et c’est parfois/souvent cela qui manque à certains spectacles de grands noms trop millimétrés…

40 ans après le premier album, Saxon pète le feu et l’aigle vole plus haut que jamais…

Motorcycle Man
Battering Ram
Wheels Of Steel
Strong Arm Of The Law
Denim And Leather
Thunderbolt
Backs To The Wall
They Played Rock And Roll
The Eagle Has Landed
Battalions Of Steel
Dogs Of War
Solid Ball Of Rock
And The Bands Played On
To Hell And Back Again
Power And The Glory
Heavy Metal Thunder

Crusader
747 (Strangers In The Night)
Princess Of The Night

Le 2 août, Saxon fêtera son 40ème anniversaire discographique en publiant The Eagle Has Landed 40 (Live) via Militia Guard / Silver Lining Music. En effet, son premier album éponyme a vu le jour en 1979. The Eagle Has Landed 40 (Live) célèbre donc tous les classiques du groupe. Quarante chansons couvrant quatre décennies, de «State Of Grace» à «Machine Gun», de «20 000 FT» à «Battering Ram», Saxon vous entraînera dans son univers via une sélection de titres choisies par Biff Byford lui-même. Il y a également des hommages à leurs anciens amis et collègues de Motörhead, avec le survitaminé «They Played Rock’n’Roll» et une reprise de «Ace of Spades» mettant en vedette «Fast» Eddie Clarke. Pour compléter la magie MotörSaxon, il existe une version éclatante du classique «747 (Strangers in the Night)» avec Phil Campbell enregistré à Helsinki en 2015.

The Eagle Has Landed 40 (Live) – 747 Signature Edition est le plat de résistance de cette publication… Seulement 747 exemplaires disponibles.
Cette édition limitée contient:
• Une copie des paroles originales de « 747 (Strangers In The Night) », écrites par Biff Byford… chaque copie est numérotée à la main et dédicacée par Biff.
• Un ensemble de 23 médiators reprenant toutes les pochettes des 22 albums studio plus un en édition limitée de The Eagle Has Landed 40 (Live).
• Cinq vinyles 180 Grammes (voir la liste des titres ci dessous).
• Un tour pass The Eagle Has Landed 40 (Live).
• Un disque de feutrine The Eagle Has Landed 40 (Live).
• Un livre exclusif de 40 pages.

Vinyle 1:
– Face A
1. State of Grace (Berlin 2007)
2. Red Star Falling (Berlin 2007)
3. Attila the Hun (Berlin 2007)
– Face B
1. If I Was You (Sheffield 2007)
2. Witchfinder General (Berlin 2009)
3. Demon Sweeney Todd (Berlin 2009)
4. The Letter + Valley Of The Kings (London 2009)
5. Machine Gun (London 2009)

Vinyle 2
– Face A
1. Live to Rock (Berlin 2009)
2. Hammer of the Gods (Berlin 2011)
3. Back in ’79 (Berlin 2011)
4. I’ve Got to Rock (to Stay Alive) [Berlin 2011]
– Face B
1. Call to Arms (Berlin 2011)
2. Rock ‘n’ Roll Gypsy (Berlin 2011)
3. Chasing the Bullet (Berlin 2011)
4. Play It Loud (Berlin 2011)

Vinyle 3
– Face A
1. Sacrifice (BYH Balingen 2013)
2. Night of the Wolf (BYH Balingen 2013)
3. Conquistador + Drum Solo (BYH Balingen 2013)
4. Stand Up and Fight (BYH Balingen 2013)
– Face B
1. Crusader (Wacken Open Air 2014)
2. Battalions of Steel (Wacken Open Air 2014)
3. The Eagle Has Landed (Wacken Open Air 2014)

Vinyle 4
– Face A
1. Power and the Glory (Wacken Open Air 2014)
2. Dallas 1pm (Wacken Open Air 2014)
3. Princess of the Night (Wacken Open Air 2014)
4. Denim and Leather (Wacken Open Air 2014)
– Face B
1. Eye of the Storm (Zoetemeer 2015)
2. 747 (Strangers in the Night) avec Phil Campbell (Helsinki 2015)
3. Killing Ground (London 2016)
4. Ace of Spades avec « Fast » Eddie Clarke (London 2016)
5. 20,000 FT with Andy Sneap (San Antonio 2018)

Vinyle 5
– Face A
1. Thunderbolt (San Antonio 2018)
2. Sons of Odin (Los Angeles 2018)
3. This Town Rocks (Los Angeles 2018)
4. Nosferatu (the Vampire’s Waltz) [Manchester 2018]
– Face B
1. Predator (Manchester 2018)
2. They Played Rock and Roll (Stockholm 2018)
3. The Secret of Flight (London 2018)
4. Battering Ram (London 2018)

Les précommandes se font sur cette page: https://saxon747live.com/

Autres formats disponibles :

  • 3 CDs Digipack
  • Vinyle Boxset: 5 LPs (180 grammes), livre 40 pages, disque de feutrine et tour pass.
  • Téléchargement et streaming

La vidéo du titre « 747 (Strangers In The Night) », enregistré à Helsinki en 2015 avec Phil Campbell à la guitare.

 

Thunderbolt (The Singles)

Saxon et Silver Lining Music ont le plaisir de vous annoncer qu’ils participeront au Record Store Day 2019, qui aura lieu le 13 avril, avec ce coffret exclusif « Thunderbolt Singles »!
Il sera disponible uniquement chez les disquaires participants à l’événement. Ce coffret contiendra les cinq singles du dernier album au format vinyle, à savoir les titres suivants: « Thunderbolt », « They Played Rock and Roll », « Nosferatu (The Vampire’s Waltz) », « Predator » et « The Secret of Flight ». Sur les faces B des 45 tours, il y aura les versions live des faces A…


– Disque 1
Face A : Thunderbolt
Face B : Thunderbolt (Live in Milan 05.10.18)

– Disque 2
Face A : They Played Rock and Roll
Face B : They Played Rock and Roll (Live in Stockholm 29.09.18)

– Disque 3
Face A : Nosferatu (The Vampire’s Waltz)
Face B: Nosferatu (The Vampire’s Waltz) (Live in Stockholm 29.09.18)

– Disque 4
Face A : Predator
Face B : Predator (Live in London 19.10.18)
– Disque 5
Face A : The Secret of Flight
Face B : The Secret of Flight (Live in Stockholm 29.09.18)

Pour la première fois depuis les années 1980, Saxon revient en tête d’affiche au légendaire Hammersmith «Odeon» et au Manchester Apollo ainsi qu’au Braehead Arena de Glasgow (leur plus grand concert écossais à ce jour) en octobre 2019, avec un méga show mettant en scène le château (grand format au complet) et l’aigle…

18.10.2019 – UK, Glasgow – Braehead Arena (avec Girlschool & Black Star Riders)
19.10.2019 – UK, London – Eventim Apollo, Hammersmith (avec Girlschool, Krokus & Diamond Head)
20.10.2019 – UK, Manchester – o2 Apollo (avec Girlschool, Krokus & Diamond Head)

En plus de l’annonce de ces concerts, le groupe publiera un autre chapitre de la série  «The Eagle Has Landed Live» avec The Eagle Has Landed 4, qui sortira le 2 août 2019 via Silver Lining Music. Rebaptisé «The Eagle Has Landed 40» pour commémorer cet anniversaire, l’album sera double (disponible sur différents formats, y compris un coffret spécial) contenant 40 chansons couvrant la carrière du groupe. Une édition « Deluxe » comprendra une réplique de la setlist du concert de 1982 au festival Monsters Of Rock au Donington Park, signée à la main par Biff Byford. Pour la précommander : https://saxon.tmstor.es/cart/product.php?id=41348

Setlist non définitive:

1. State of Grace (Berlin 2007)
2. Red Star Falling (Berlin 2007)
3. Attila the Hun (Berlin 2007)
4. If I was You (Sheffield 2007)
5. Valley of the Kings (London 2009)
6. Machine Gun (London 2009)
7. Witchfinder General (Berlin 2009)
8. Demon Sweeney Todd (Berlin 2009)
9. Live to Rock (Berlin 2009)
10. Hammer of the Gods (Berlin 2011)
11. Back in ’79 (Berlin 2011)
12. I’ve Got to Rock (To Stay Alive) (Berlin 2011)
13. Call to Arms (Berlin 2011)
14. Rock ‘n’ Roll Gypsy (Berlin 2011)
15. Chasing the Bullet (Berlin 2011)
16. Play It Loud (Berlin 2011)
17. Sacrifice (BYH Balingen 2013)
18. Night of the Wolf (BYH Balingen 2013)
19. Conquistador + Drumsolo (BYH Balingen 2013)
20. Stand Up and Fight (BYH Balingen 2013)
21. Crusader (Wacken Open Air 2014)
22. Battalions of Steel (Wacken Open Air 2014)
23. The Eagle Has Landed (Wacken Open Air 2014)
24. Power and the Glory (Wacken Open Air 2014)
25. Dallas 1PM (Wacken Open Air 2014)
26. Princess of the Night (Wacken Open Air 2014)
27. Denim and Leather (Wacken Open Air 2014)
28. Eye of the Storm (Zoetemeer 2015)
29. 747 (Strangers in the Night) w. Phil Cambell (Helsinki 2015)
30. Killing Ground (London 2016)
31. Ace of Spades w. Fast Eddy Clark (London 2016)
32. Thunderbolt (San Antonio 2018)
33. 20,000 Ft. w. Andy Sneap (San Antonio 2018)
34. Sons of Odin (Los Angeles 2018)
35. This Town Rocks ((Los Angeles 2018)
36. Secret of Flight (London 2018)
37. Battering Ram (London 2018)
38. Nosferatu (The Vampire’s Waltz) (Manchester 2018)
39. Predator (Manchester 2018)
40. They Played Rock and Roll (Manchester 2018)

 

The Cards

The Cards est un nouveau trio qui fait dans le blues rock. Le groupe se compose de Paul Quinn aux guitares, Harrison Young (ex-Doro, U.D.O.) à la basse et au chant, et de Koen Herfst (ex-Dew-Scented, I Choas) à la batterie. Un premier album verra le jour le 18 janvier 2019. Le disque a été mixé et masterisé par Dan Swanö…
L’artiste néerlandaise Sophia Den Breems a signé l’artwork de l’album.

Site officiel du groupe: http://www.thecardsofficial.com/

 

Tracklist de l’album :

01. No Soul
02. Bandit On The Run
03. Rock & Roll Rocketship
04. The Process
05. Pitfalls
06. Ride The Freight Train
07. Sweet Lowdown Dirty Love
08. If I Had You
09. Agent Orange
10. Long Way To Go
11. For You

Quarante bougies

Saxon publie son premier album en 1979…
Bientôt quarante ans… le groupe compte bien fêter cet anniversaire et annonce la couleur par le biais d’une petite vidéo:

« Pour célébrer le 40ème anniversaire de Saxon, le groupe sera de retour avec son plus grand spectacle, le plus puissant, le plus brillant et le plus explosif de tous les temps! »

Et si pour une fois je faisais un compte rendu sérieux sans raconter les conneries d’avant/après concert… on parle de Saxon quand même, une légende vivante du Heavy Metal britannique, un des rares groupes de la NWOBHM qui se porte encore très bien, qui propose toujours de bons albums et dont la réputation scénique n’est plus à faire…

Toutes les photos du concert se trouvent sur cette page: 2018.10.12 BILBAO – SANTANA 27.

Alors pour une fois nous nous pointons devant la salle 50 minutes avant l’ouverture des portes. Il n’y a personne… Première fois que cela arrive: je suis le premier à entrer dans la salle et nous sommes également les premiers à être servis au bar 🙂 avant de rejoindre la barrière.

Raven débute son concert à 19h30 devant une salle correctement remplie mais pas encore blindée. Bénéficiant d’un très bon son (ce sera le cas pour tous les groupes) et de lights a forte dominance de bleu, Raven délivre un set énergique et barré comme à son habitude. Un an à peine après son dernier passage dans cette même salle en première partie de Dirkschneider, le groupe n’a aucun mal à se mettre le public dans sa poche. Les frères Gallagher toujours aussi déjantés usent de tous les clichés que certains trouveront totalement dépassés mais qui ne me gênent pas… Leur foi et leur enthousiasme sur scène me font penser à un groupe comme Anvil, Beaucoup d’énergie pour peu reconnaissance… Je sais : Franck l’a déjà écrit sur son CR du concert de Toulouse, mais c’est bien de le re-préciser car tout compte fait Anvil… c’est quand même bien 😆 . Raven commence donc son show avec « Destroy All Monsters »   tiré du dernier album en date « ExtermiNation ». Vu le peu de temps que va durer le concert, 30 minutes, le groupe nous enchaîne que des classiques à part un nouveau titre « Top Of The Mountain » extrait du prochain album studio dont la sortie est prévue pour le début de l’année 2019. John Gallagher annonce même qu’un album live est en préparation… Quant à Marc, il martyrise sa guitare tout au long du concert. Mike Heller (ex Fear Factory), qui remplace Joe Hasselvander depuis l’année dernière, fait son job derrière les fûts… C’est donc en 30 minutes que Raven aura réussi le pari de (très) bien chauffer la salle. Le groupe quitte la scène sous une belle ovation du public.

– Destroy All Monsters
– Hell Patrol
– All for One
– Hung, Drawn & Quartered
– Top of the Mountain (nouveau titre extrait du prochain album…)
– On and On

15 minutes après, c’est au tour de FM d’investir la scène… Comment faire une chronique d’un groupe dont le répertoire ne fait pas partie de votre univers musical préféré ??? C’est assez difficile… donc je n’en ferai pas 😆 … Non sérieusement, il n’y a rien à dire, c’est très pro, musicalement c’est bien foutu, ça joue bien… en plus le son est vraiment très bon . Tous les instruments sont bien mis en valeur. Steve Overland a une belle voix, il chante super bien… Ça respire la classe… trop classe même pour une soirée de heavy metal 😆 .
Voilà vous aurez compris, je ne suis pas trop fan de ce genre de musique même si certains artistes arrivent à me surprendre agréablement en musclant un peu leur set comme ce fut le cas au Bang Your Head Festival avec Foreigner ou encore Journey…
Donc même si j’imagine que le groupe ne change pas ou peu la setlist d’un concert à l’autre, je ne vais pas me risquer à copier celle d’un des concerts précédents

Et maintenant c’est au tour de Saxon… enfin !!!

La demi heure d’attente fut interminable. Alors que les premières notes « It’s a Long Way To The Top (if you Wanna Rock ‘n’ Roll) » retentissent, on sent une légère pression venue de l’arrière, la température monte. Le public se fait impatient. Ça y est ! Les musiciens arrivent sur l’intro « Olympus Rising ». A peine un petit coucou aux fans qu’ils démarrent avec un « Thunderbolt » survitaminé, le ton est donné. « Sacrifice » défonce tout avant que « Nosferatu » calme un peu le jeu avec son ambiance lourde limite « gothique ». Mais ‘l’accalmie’ sera de courte durée puisque le groupe remet les gaz à fond avec « Heavy Metal Thnder ». Biff est toujours au top. Sa voix ne montre aucun signe de faiblesse. Avec son charisme habituel et son jeu de scène, il n’a pas de mal à enthousiasmer le public. A 67 ans, je ne pense pas pouvoir secouer ma tête de la sorte 😆 . Je ne parle même pas de Nibbs Carter qui lui doit avoir des cervicales bioniques. Il est fou. Seuls Doug et Paul resteront plus « sages ». Paul s’essaiera à une avancée au delà des retours qui a failli mal tourner puisqu’il était à deux doigt de se casser la gueule en faisant demi tour pour rejoindre sa place… Les deux guitaristes sont très performants ce soir et Paul est en mode moins « freestyle » qu’à Toulouse ou alors cela s’entend moins 😆 . Comme d’habitude une veste à patch atterrie sur scène, Biff s’empresse de la mettre. Mais sur le titre suivant une pluie de veste s’abat a ses pieds. Du coup tous les musiciens se retrouvent habillés sauf Paul qui reste dans son coin 😆 .

Mais le top est que Biff signera toutes les vestes avec un marqueur avant de les rendre… Je ne vais pas revenir sur tous les titres joués ce soir (il suffira de lire la setlist en fin de CR). Mais on a eu droit à une chanson en plus non prévue sur la setlist : « 20.000Ft ». A noter aussi que le groupe a dû investir dans un nouveau magnéto puisque outre la voix de « Lemmy » que l’on entend sur « They Played Rock And Roll », on peut entendre maintenant la bande son qu’il y a au début du solo de « Dallas 1pm ». Je sais… ce n’est pas grand chose mais cela le fait 😆 . C’est au bout de 1h30 (la durée d’un concert complet pour pas mal d’artistes bien plus jeune) que le groupe se retire avant de revenir pour un final dantesque (cf setlist).

Après deux heures de concert, les membres de Saxon saluent longuement le public qui en redemande.

Gros succès ce soir devant une salle comble où l’on remarquera que pas mal de jeunes ont fait le déplacement pour assister à ce concert. Biff l’a également remarqué et saluera la présence au balcon d’un gamin de 8 ans qui a headbangué toute la soirée…

Biff a annoncé une tournée spéciale pour fêter les 40 ans discographique du groupe en 2019, Sûr que nous y serons…

Thunderbolt
Sacrifice
Nosferatu (The Vampires Waltz)
Motorcycle Man
Predator
Strong Arm Of The Law
Battering Ram
Power And The Glory
Solid Ball Of Rock
The Secret Of Flight
Dallas 1 PM
They Played Rock And Roll
And The Bands Played On
747 (Strangers In The Night)
20,000 Ft
Sons Of Odin
Crusader
Princess Of The Night

The Eagle Has Landed
Heavy Metal Thunder

Wheels Of Steel
Denim And Leather