Solid Ball Of Rock

Demon Music va publier le 4 août prochain un nouveau coffret « Solid Ball Of Rock ». Aux dimensions de 30cm x 30cm, l’objet renferme 11 CDs, 3 DVDs et un livret de 24 pages. La pochette est réalisée par Paul R. Gregory.

Uniquement vendu sur Amazon, les 500 premiers exemplaires sont dédicacés par Biff.

solid_ball_of_rock_box1 solid_ball_of_rock_box2

CD1 – Solid Ball Of Rock
CD2 – Forever Free
CD3 – Dogs Of War
CD4 – Unleash The Beast
CD5 – Metalhead
CD6 – Killing Ground
CD7 – Classics Re-Recorded (Bonus CD)
CD8 – Lionheart
CD9 – Lionheart Studio Audio – Rough Mix [Bonus CD]
CD10 – The Inner Sanctum
CD11 – Into The Labyrinth
DVD1 – Lionheart DVD
DVD2 – The Inner Sanctum DVD – “A Night Out With The Boys”
DVD3 – Into The Labyrinth DVD (Into The Labyrinth DVD (“Perceval” – Biff joue le rôle du Roi Arthur dans un film espagnol, dirigé par Pablo Aragues Millan). “Let There Be Light” – Documentaire sur la mise en scène et l’éclairage. Une interview audio de Biff Byford – Biff parle des chansons de l’album “Into The Labyrinth”)

Record Store Day 2017

Demon Records va éditer le 22 avril prochain, à l’occasion de la « Record Store Day 2017 » (journée des disquaires), un picture LP de l’album « Into The Labyrinth ».
Cette nouvelle édition est limitée à 1500 exemplaires.

Le 16 mars dernier, Neil Turbin (ex chanteur d’Anthrax) a interviewé Biff Byford et Doug Scarratt pour le webzine The Metal Voice. Interview réalisée au Théâtre Belasco de Los Angeles.

A propos du nouvel album :

Biff : Sur le prochain album, nous allons faire un duo avec quelqu’un, peut être… Nous avons déjà enregistré sept chansons, actuellement nous en avons trois autres et allons écrire trois ou quatre de plus. J’ai fini d’enregistrer les chants juste avant notre arrivée ici (aux États-Unis, le groupe y est actuellement en tournée avec UFO et Jared James Nichls).

Nous louerons un studio pendant la tournée des festivals, une semaine en studio… L’album sera produit par Andy Sneap. Il travaille sur le nouvel album de Judas Priest pendant que nous tournons ici. J’espère que tout cela sera terminé pour septembre. Le disque sortira en 2018, peut-être au mois de janvier… J’ai écrit des paroles sur Nosferatu, la chose de Bram Stoker, une chanson très sombre. Et j’ai aussi écrit une chanson sur Motörhead qui a pour titre « They Played Rock And Roll ».

Article complet sur : http://www.themetalvoice.com/single-post/2017/03/18/Saxon-New-Album-details-possible-duet-plus-song-about-Nosferatu-slated-Jan-2018-The-Metal-Voice

 

Toutes les photos du concert de Saxon : http://www.saxon-solidballofrock.fr/concerts-2016

Enfin le jour J, deux ans sans avoir vu Saxon (la dernière fois, ce fut le concert du Bataclan en novembre 2014)… c’est franchement long quand on n’y est pas habitué. Pour le coup nous sommes quatre à y aller, et là aussi c’est la première fois que nous sommes réunis depuis… je ne sais même plus depuis quand… Donc direction la Sala Santana 27 de Bilbao où je n’ai pas mis les pieds depuis octobre 2014, c’était pour le concert d’Edguy… Bref ça sent un peu formol tout ça 🙂 .
Nous prenons donc la route et franchement, on n’a pas vu le temps passer et pourtant on a eu droit à un bouchon provoqué par un accident sur l’autoroute et un fort ralentissement à l’entrée de Bilbao…
Nous arrivons avec 20 minutes d’avance sur l’horaire d’ouverture des portes. Il y a déjà une file d’attente, chose assez rare en Pays Basque… Nous faisons donc la queue et entrons assez rapidement dans la salle, Pas de fouille où si peu à l’entrée. Direction le bar puis nous nous positionnons pour assister au concert de ’77. J’avais déjà vu ce groupe en concert, c’était en première partie de Bullet. Les barcelonais ne m’avaient pas trop marqué… Du AC/DC ou Krokus, c’est selon 🙂 mais en nettement moins bien.
Voilà donc que les espagnols investissent la scène sous l’ovation de la foule compacte. La salle se remplira encore plus durant le concert de Girlschool. En l’espace de 40 minutes et 8 titres, le groupe aura bien chauffé la salle. On retiendra surtout l’énergie dégagée par les musiciens avec en tête le guitariste soliste qui ne tient pas en place, et des compositions, à défaut d’être originaux, taillées pour la scène. On notera un hommage à Lemmy avec une très bonne reprise de « The Hammer » et le final très glam avec « We Want More Rock And Roll ». Le public est conquis. Du coup je révise mon opinion sur ce groupe qui m’a agréablement surpris. Un premier bon point pour cette soirée.
Le temps de prendre une autre bière, c’est au tour de Girlschool… Malgré un set sympathique, l’ambiance retombe un peu. C’est vrai… les quatre filles n’ont pas le même age que les « jeunots » de ’77… Très statiques, elles envoient quand même la purée. Elles ont droit au même temps de jeu que ’77. 40 minutes et 10 titres. Le très heavy « I Spy » est dédié à Dio (Il chantait sur ce titre extrait de l’album « Legacy »). Un autre hommage, ce coup ci à Lemmy avec le titre « Take It Like A Band ». Le concert se termine avec les incontournables « Race With The Devil » et « Emergency ». Comme d’habitude Kim McAuliffe et Enid Willams se partagent le chant. J’ai une préférence pour cette dernière dont le chant est plus mélodieux… moins « punk ». A noter aussi que le son est très bon.
On passe un bon moment. Peut être pas le meilleur concert des écolières mais bien quand même.
Petite pause clope et retour dans la salle.
Voilà! Saxon fait comme tout le monde 🙂 , fini les longues intro, maintenant c’est « It’s a Long Way to the Top (If You Wanna Rock ‘n’ Roll) » d’AC/DC qui annonce le début du concert. Et hop !! Prends ça dans les dents : « Battering Ram  » défonce tout sur son passage. Gros son, light conséquent pour cette salle. Pas le temps de prendre son souffle, c’est au tour de « Heavy Metal Thunder » d’enfoncer le clou. Il fait chaud d’un coup et pourtant le fucking pigeon ne s’est pas encore allumé, pas de flamme non plus (heureusement 🙂 ). « Sacrifice » maintient le cap, Saxon est en grande forme. Nibbs Carter étant auprès de sa femme souffrante, c’est Gus Macricostas (ex-Battleroar et actuel Future Shock) qui assure l’intérim. Même s’il est moins remuant que Nibbs, il en impose quand même. Tout sourire, il n’hésite pas à traverser la scène régulièrement pour se retrouver à l’opposé de sa place… Biff est en grande voix, cela fait au moins 15 ans que je le dis, mais plus le temps passe plus sa voix est meilleure. Époustouflant.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

« Solid Ball Of Rock » calme un peu le jeu.. A défaut de pouvoir décoller (le plafond n’étant pas suffisamment haut), l’aigle s’illumine pendant « The Eagle has Landed ». Paul Quinn et Doug Scarratt illuminent aussi la soirée avec leurs solos d’une efficacité redoutable. Les deux compères sont nettement plus « expressifs » qu’à l’accoutumée.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA
On aura droit à une version dantesque de « Broken Heroes » qui remporte un franc succès. Que dire de cette version survitaminée de « 20,000 Ft » ?? que Nigel Glockler martèle ses fûts comme un damné 🙂 . Définitivement THE Batteur of Saxon pour moi. Ce soir, il n’y aura pas de solos de guitares, ni de batteries, et c’est une bonne chose… Quoi de plus normal, en ce qui concerne Saxon, qu’un hommage à Lemmy?! « Ace Of Spades » fait l’unanimité, c’est vraiment une excellente reprise qui s’intègre bien au reste du répertoire. Promotion oblige du dernier DVD, « Let Me Feel Your Power » revient dans la setlist et se retrouve en premier rappel juste avant 747. Les musiciens quittent à nouveau la scène pour un court instant car le public chauffé à blanc est vraiment bruyant. Ce deuxième rappel constitué de « Crusader », « Denim & Leather » et de « Princess of the Night » achève superbement ce show déjà fantastique…
Nigel rejoint ses compères pour saluer longuement le public que je trouve ce soir particulièrement énorme. C’est souvent le cas en Espagne mais là quand même… On aura même droit à une petite bagarre devant nous, pour dire si c’était chaud 🙂 . Saxon quitte finalement la scène sous les notes de « Kingdom Of The Cross ». Excellent!!

Au final on aura passé une superbe soirée entre vieux potes, heureux de se retrouver ensemble après une longue « hibernation »..
Merci Saxon!!!!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Setlist :
Battering Ram
Heavy Metal Thunder
Sacrifice
Solid Ball of Rock
Never Surrender
The Eagle Has Landed
Stand Up and Be Counted
The Devil’s Footprint
Strong Arm of the Law
Broken Heroes
Power and the Glory
Chasing the Bullet
20,000 Ft
Queen of Hearts
And the Bands Played On
Dallas 1 PM
Ace of Spades
(Motörhead cover)
Wheels of Steel

Encore:
Let Me Feel Your Power
747 (Strangers in the Night)

Encore 2:
Crusader
Denim and Leather
Princess of the Night

En raison d’une urgence familiale Nibbs ne pourra pas assurer les dates suivantes:

11.12.16 Slovénie – Ljubljana
13.12.16 Italie – Bologne
14.12.16 Italie – Milan
16.12.16 Espagne – Bilbao
17.12.16 Espagne – Madrid
18.12.16 Espagne – Barcelone

Pour ces concerts, Gus Macricostas (ex-Battleroar, Future Shock) tiendra le poste de bassiste.

 

The Friday Rock Show

sxon_vintage_tv

Vous pouvez regarder la performance du groupe sur le site Vintage TV. Au menu trois titres: « Battering Ram », « And The Bands PLayed On » et « 747(Strangers In The Night) ».
Attention, l’émission est en 4 parties (épisode 12 partie: 1, 3 & 4 pour Saxon), sinon le plus simple est de faire une recherche Saxon dans la barre de recherche:
http://www.vintage.tv/page/id/41221
Également une interview de Biff (en deux parties : épisode 10 partie: 2 & 3) :
http://www.vintage.tv/article/VideoServiceChannel47786/40466

Compte rendu et photos : Philippe Debray.

« C’est un furieux Battering Ram qui ouvre le show. Puissant, pachydermique et percutant, ce morceau ne fait pas dans la dentelle Et ça continue avec un Heavy Metal Thunder, grand standard du groupe s’il en est, qui, lui aussi vous assomme en quelques minutes. Un fan envoie un drapeau français à Biff qui l’accroche au kit de Nigel Glocker déjà bien… ». Lire l’article dans son intégralité.

dsc042221

The Vinyl Hoard

Demon Music Group annonce la sortie d’un box de huit vinyles « The Vinyl Hoard » pour le 28 octobre 2016.
Ce coffret contient les live The Eagle Has Landed part II & III et le concert du Rock Sound Festival 2006 (extrait du DVD To Hell And Back Again).

Saxon-The_Vinyl_ Hoard

L’artwork est encore une nouvelle fois signé Paul Gregory.

Cette édition, limitée à 500 copies et dédicacée par Biff Byford, est uniquement disponible sur Amazon.